Bienvenue sur NEWSROOM. L’info des chaînes infos et bien plus encore.
MERCATO 2016 : Suivez en direct les dernières informations médiatiques et les programmes en préparation pour la rentrée prochaine
VENTE D’iTELE : Suivez en direct les dernières évolutions de la possible vente d’iTELE

Une semaine décisive pour iTELE

Il y a quelques jours, Newsroom vous annonçait que la SDJ allait soumettre au vote une motion de défiance à l’encontre de la nouvelle direction, tout au long de cette semaine, suite aux annonces de Serge Nedjar, directeur de la chaîne, une première.

Mais avant la tenue de ce vote par voie électronique, nos confrères de Puremédias ont pu se procurer un mail de la SDJ, expliquant pourquoi un tel procédé est mis en place.

La SDJ commence par rappeler la situation de la chaîne info aujourd’hui : « Une chaîne laissée à son propre sort alors que l’actualité de l’année a été lourde, douloureuse et complexe. » avant d’ajouter : « La rédaction a porté cette chaîne, en restant fidèle à quelques règles simples : délivrer une information précise, honnête, rigoureuse et digne, poursuivant les efforts menés depuis quelques années ».

L’organisation dénonce la non-reconduction des CDD et CDU (contrat à l’année) pour la rentrée prochaine et pourtant essentiel au bon fonctionnement de la rédaction, elle pointe du doigt une décision financière avant même de penser à l’éditorial, mais est confiance qu’il est essentiel de ramener la chaîne à l’équilibre financier.

Au cours d’une réunion interne en date du 1er juin dernier, en présence de l’état-major de Canal+, Brice Gérald-Viret, directeur de Canal+ annonce regretter le départ de Bruce Toussaint à la fin de la saison pour France 5 : « Nous avons tout fait pour le garder, ça m’a fait mal ». Il donne ensuite quelques pistes qui peuvent être mises en place pour septembre prochain à commencer par une ouverture de l’antenne non plus à 5h00, mais à 6h00 ou 6h30 et un module tout images en guise d’édition de nuit. L’objectif étant de ce différencier des principaux concurrents.  Il ajoute que la priorité, ce sont les “horaires clés” comme le matin, la fin d’après-midi et après 22h.

Serge Nedjar va même plus loin en proposant  « des tranches plus tassées, plus musclées » et donc plus longue. Il tient toutefois à rassurer la SDJ en précisant qu’iTELE  « restera réactif à tous les moments mais il va falloir faire des choix, en étant moins sur le coup certains moments de la journée ».

Comme annoncé, lors de l’audition devant les parlementaires, Gérald Brice-Viret souhaite s’appuyer sur les autres chaînes du groupe, notamment en ce qui concerne le sport afin d’enrichir l’antenne de la chaîne info. « L’objectif, c’est de conforter l’audience et de cibler les CSP+. Il faut être fort sur des thématiques comme le sport qui doit constituer un pilier fort »  poursuit le directeur de la chaîne cryptée. Il annonce également une refonte complète du 18/20, actuellement dirigée par Laurence Ferrari, avec un rendez-vous plus interactif, nous dit-on.

Le nouveau directeur de la chaine info souhaite s’appuyer sur les annonceurs afin de faire rentrer de l’argent à travers des programmes courts, comme par exemple « I Love Music » qui fait la promotion d’un artiste, chaque semaine ou encore un renforcement dans les opérations de partenariats dans différents domaines.  Il annonce devant la SDJ, que la chaîne devra recevoir un chanteur  sous le label Universal (qui appartient à Vivendi, actionnaire de Canal+) , dans la matinale ou autres tranches, afin d’obtenir des retombées économiques.

“Quand on vous fournira du contenu, il faudra l’utiliser et arrêter de le traiter du bout des doigts, en faisant 25 secondes pour vous faire plaisir. Vous l’utiliserez et on le verra à l’antenne”,  tranche Serge Nedjar lorsqu’il s’agit d’aborder les sujets à traiter dans différentes éditions.

Face à ce changement de management de la part de Serge Nedjar, la SDJ décide donc de soumettre à l’ensemble de la rédaction cette question : « Faites-vous confiance à la direction d’iTélé pour maintenir la chaîne sur la voie d’une information de qualité et indépendante ? ». Elle précise que la direction désigne Serge Nedjar, Guillaume Zeller et Virginie Chomicki.

 

Audrey Pulvar dit non à la motion de défiance

À la suite de ce message, la journaliste de « On ne va pas se mentir » a envoyé un mail (que Puremédias a pu obtenir) expliquant qu’elle ne voterait pas cette motion de défiance estimant qu’il y a « des lois sur les médias et un CSA particulièrement vigilant, pour [protéger iTELE] ». Elle va même plus loin en expliquant qu’iTELE n’est pas en danger et que des « procédures » existent, comme « le droit d’alerte déjà activé » :  « Nous avons la possibilité, par exemple, de signer massivement et nommément un texte commun, qui dirait à quel point nous serons vigilants et attachés à défendre notre métier et notre média, sans pour autant dégainer une motion de défiance aux allures de référendum ».

L’ex-complice de Laurence Ferrari estime que la motion de défiance à l’encontre de la nouvelle direction est « un levier trop puissant, trop vite, (…) une arme à sous-munitions » avant d’ajouter : « Jugeons à l’épreuve des faits, et non seulement d’incantations ».

Le résultat de ce vote devrait être connu début de semaine prochaine.

Crédit photo : Stéphane Grangier / iTELE

Martin A.

Ancien directeur adjoint de Plus d'Info jusqu'en 2015, je rejoins Newsroom. Je suis rédacteur en chef adjoint chargé du groupe CANAL+, ainsi que de la chaîne sportive : l'Équipe 21.

You May Also Like

Menu de navigation
Menu
×